Olivetti Explora : Lecteur de carte flash intégré

Caisse tactile

Note : 3.1/5 (40 notes)

Le terminal point de vente d'Olivetti intègre un lecteur de compact flash, ce qui permet de réaliser des sauvegardes des données de vente. Les cartes flash voient leur capacité augmenter régulièrement, on en trouve maintenant qui peuvent accueillir plusieurs gigaoctets de données ! Nous verrons également que le TPV Explora est conçu en deux parties distinctes, avec d'un côté l'écran, la dalle tactile, et les lecteurs de cartes, et d'un autre côté, le socle, avec la carte mère, le disque dur, l'alimentation, les ventilateurs, etc.
 

olivetti explor@

Le terminal point de vente Olivetti Explora intègre deux ports tiroir-caisse. Malheureusement, on pourra difficilement les utiliser puisque ce ne sont pas des ports standards, ils sont aussi en 12 volts alors que la norme habituelle est 24 volts.


Dans la grande majorité des cas, ce ne sera pas très grave, le tiroir-caisse étant habituellement connecté sur l'imprimante-ticket. Mais les commerces n'étant pas équipé d'une imprimante-ticket seront par contre lésés, puisqu'un port tiroir-caisse directement accessible sur le TPV permet de connecter un tiroir-caisse sans avoir besoin d'une imprimante-ticket (par exemple si le commerçant utilise une imprimante bureautique traditionnelle).

 

Concernant l'électronique, l'Explora contient deux parties distinctes, comme la plupart des TPV. La première contient l'écran, la dalle tactile, le lecteur de carte à puce, et éventuellement un lecteur de carte magnétique. On peut accéder à tous ces éléments en dévissant la coque à l'arrière de l'écran.

Le socle de l'appareil contient toute la partie informatique proprement dite. Pour l'ouvrir, il faut le retourner et dévisser le dos du socle (une dizaine de vis cruciformes). Le socle s'ouvre donc en deux, et on peut alors accéder à la carte mère, l'alimentation, la mémoire, le processeur, les ventilateurs, etc.

 


compact flash type II

 

Le TPV d'Olivetti intègre également un lecteur de carte flash. Il est placé discrètement sur un côté du socle de l'appareil. Il se présente un peu comme les lecteurs de carte PCMCIA sur les PC portables, avec un petit bouton-poussoir pour éjecter la carte.

Sa discrétion est un avantage. Les cartes flash servant principalement à faire de la sauvegarde, un vol de la carte peut poser problème. Une fermeture à clef aurait été même bienvenue.

Le lecteur accepte des cartes flash standards, de type I ou II. Ces cartes, minuscules, peuvent maintenant accueillir plusieurs gigaoctets de données !

Fin de la SEPTIEME partie (à suivre).

 

 

 

ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant