Epson TM-C3400 : Imprimez de belles étiquettes de gondole, soldes, ou stock, et des cartons de présentation, en couleur !

Imprimante-ticket

Note : 3.1/5 (59 notes)

Qui n'a pas rêvé de pouvoir imprimer facilement et en couleur de beaux cartons de présentation (par exemple pour les vitrines ou têtes de gondole) ou de soldes, de belles étiquettes, des autocollants, des étiquettes d'expédition claires et efficaces, des billets ou tickets d'entrée cartonnés, des additions ou tickets de caisse haut de gamme, d'alléchants menus de restaurant, des étiquettes RFID, etc., et ce, avec la même imprimante ?

Epson essaye de relever le défi avec sa TM-C3400, qui a effectivement certains atouts (et des défauts, nous en reparlerons), surtout dans cette nouvelle version qui inclut une nouveauté importante :

Imprimante étiquettes Epson TM-C3400

Cette imprimante étiquette a sur le papier tout pour elle : peu encombrante (nettement moins en tout cas qu'une imprimante jet d'encre standard !), peu bruyante, elle peut imprimer sur un nombre vraiment important de supports : mat, satiné, ou brillant, papier continu, accordéon, bobine, ou feuille unique, bracelets (de type "hôpital"), cartons, etc.

La largeur de papier peut aller de 30 à 112 mm. Elle peut imprimer tous types de polices de caractères, codes-barres, images, photos, etc., car c'est une imprimante à technologie jet d'encre (ce n'est pas courant sur ce type d'imprimante).

Etiquette d'expéditionCarton de présentation

C'est d'ailleurs là le principal avantage de l'appareil : Epson a mis toute son expérience de la technologie jet d'encre dans cette imprimante professionnelle, car c'est bien joli d'imprimer en couleur, encore faut-il que l'impression couleur soit de qualité, ne s'efface pas avec un simple glissement de doigt, etc.

Là, rien à dire effectivement. Les pigments utilisés par Epson sont de grande qualité, ils assurent une bonne tenue des couleurs dans le temps, c'est important. Evidemment, ne vous attendez pas à obtenir la même qualité "photo" que sur les imprimantes jet d'encre spécialisées "photo", ce n'est pas le but, mais la qualité est là.

billetétiquette adhésive

Epson indique une grande rapidité d'impression. Peut-être ...pour ce type d'imprimante ! Donc, ne vous attendez quand même pas à la même rapidité qu'avec une imprimante thermique noir et blanc.

Epson indique par exemple une rapidité pouvant aller jusqu'à 1000 étiquettes par heure, ce qui fait quand même plusieurs secondes pour imprimer une petite étiquette.

 

Concernant la connexion, Epson propose USB et Ethernet, des connexions bien adaptées à ce type d'imprimante, l'impression couleur demandant l'envoi de volumes de données importants.

imprimante étiquette epson TM-C3400

L'imprimante se manipule facilement, la qualité Epson est là, rien à dire (on est loin de l'horrible TM-L60, une des pires imprimantes d'Epson !). L'ouverture est facile, le changement de cartouche d'encre, le placement de nouveaux rouleaux de papier, etc., est vraiment simple et intuitif. Rien à voir avec certaines marques bas de gamme...

La grande question concerne la rentabilité de l'appareil. Bien sûr, si pour vous l'image de l'entreprise est très importante, n'hésitez pas. Dans les autres cas, c'est à calculer.

A l'heure actuelle, on trouve cette imprimante aux alentours de 1000-1500 euros. Mais c'est surtout le coût des consommables qui pose question. Epson indique qu'elle est très économique à l'utilisation, grâce notamment à une consommation énergétique maîtrisée (on retrouve là la qualité Epson) et une cartouche d'encre pouvant imprimer jusqu'à 10 000 étiquettes.

Ouverture Placement d'une bobine

Voyons en détail comment Epson arrive à ce chiffre. Le test a été fait en imprimant 300 étiquettes par jour. Ces étiquettes sont ...petites (25 X 50 mm), imprimées à 25% (c'est-à-dire que l'encre est utilisée sur 25% de la surface de l'étiquette. C'est effectivement le cas sur de petites étiquettes avec uniquement des impressions de texte). Elles sont imprimées en résolution basse (180 dpi), la précision pouvant aller jusqu'à 720 dpi (dpi : points par pouce).

A mon avis, avec des étiquettes un peu plus larges et une marge de sécurité, comptez 3 000 étiquettes par cartouche. D'autant que c'est une cartouche unique 3 couleurs (le noir sera imprimé via les trois couleurs) ! Donc si vous imprimez beaucoup de texte en rouge (soldes...), la cartouche va rapidement s'épuiser, malgré une consommation intelligente de l'imprimante.

cartouche epson 3 couleursEpson 3400

On trouve ces cartouches entre 50 et 75 euros. A 65 euros, cela fait environ 2 centimes d'euro par étiquette, plus la consommation énergétique de l'imprimante, et surtout le coût du papier/étiquettes.

Vu la qualité apportée, cela reste correct (voir quand même notre coup de gueule à ce propos...).

Quelques détails intéressants : le boîtier d'alimentation peut être intégré dans l'imprimante (c'est vraiment bien, on n'en peut plus de toutes ces alims !), l'imprimante intègre bien sûr un cutter automatique et complet.

Alimentation intégrée

L'Epson TM-C3400 repère aussi les "blacks marks" sur les rouleaux d'étiquettes, ce qui lui permet de parfaitement se positionner à chaque étiquette, sans risque de décalage sur la durée.

Elle est aussi compatible avec tous les Windows récents, y compris le vieux Windows 2000 ! Par contre, toujours pas de compatibilité Mac, Epson refusant toute concession là-dessus depuis de longues années. Les temps changent pourtant dans ce domaine !

NiceLabel

Cette nouvelle version de l'imprimante intègre le logiciel NiceLabel (enfin, en version de base...), un logiciel (uniquement pour Windows) permettant de créer facilement des étiquettes, même complexes.

Comme avec Word, vous glissez déposer des images, des codes-barres, tapez du texte... Tout se déplace facilement à la souris. Vous pouvez même changer efficacement d'échelle pour chaque objet placé sur l'étiquette.

NiceLabel

Surtout, une fois la maquette réalisée, vous pouvez fusionner cette maquette avec des données externes : fichier texte, dbase, excel, xml, etc., et même envoyer directement des requêtes SQL à une base de données ODBC (cela-dit, je ne sais pas si c'est possible avec la version de base livrée avec l'imprimante, il faudra peut-être acheter la version supérieure).

C'est donc un bon logiciel, vraiment nécessaire vu la pauvreté des solutions proposées par les éditeurs de logiciel de caisse et de gestion...

ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant

Commentaires