Dalle tactile MagicTouch : Les défauts...

Divers

Note : 3.2/5 (44 notes)

Dans cette dernière partie du test de la dalle tactile externe MagicTouch, nous allons voir que cette dalle est compatible avec de nombreux systèmes d'exploitation, de Windows 98 à Windows XP, de Mac OS X à Linux. Alors que dans la première partie du test, nous avions étudié les qualités de la dalle tactile MagicTouch, nous allons aujourd'hui voir ses inconvénients, notamment son aspect peu esthétique (contrairement à une dalle tactile intégrée) et parfois son manque de précision au niveau du toucher.

écran tactile magictouch

 

La dalle tactile MagicTouch est utilisable sur de nombreux systèmes d'exploitation, puisqu'elle est livrée avec des drivers pour Windows 98, 2000, ME, XP, ainsi que pour Mac OS 9 et Mac OS X. Un driver est même disponible pour les systèmes Linux ! Si vous êtes équipés avec un ordinateur Macintosh, nous avons consacré un article complet sur la dalle tactile MagicTouch en environnement Mac.


Le driver livré avec la dalle tactile MagicTouch est complet, il permet notamment de simuler le clic droit de la souris. Il est important de rappeler qu'un écran tactile est totalement indépendant des logiciels utilisés. En fait, comme la dalle tactile émule la souris, elle peut remplacer la souris dans tous les logiciels, y compris le système d'exploitation.

 

Néanmoins, un logiciel est réellement exploitable en environnement tactile que s'il est prévu à cet effet, c'est-à-dire que son interface graphique doit intégrer des boutons suffisamment grands pour que l'on puisse les sélectionner facilement en appuyant dessus via la dalle tactile. Un logiciel conçu pour une utilisation tactile fera également le moins appel possible aux menus contextuels.

Vous trouverez tous les logiciels de caisse adaptés pour une utilisation tactile dans le magazine des logiciels de caisse. Si vous travaillez sur Mac, reportez-vous sur MacGestion.

 


dalle tactile magictouch

 

Dans la première partie du test de la dalle tactile MagicTouch, nous avons vu les qualités de cette dalle externe. Nous allons voir maintenant ses inconvénients.

Tout d'abord, une dalle externe est peu esthétique, puisque par définition elle n'est pas cachée (comme un dalle intégrée à l'écran) mais posée à l'extérieur. Selon les écrans, l'effet est plus ou moins négatif, mais c'est quand même généralement disgracieux. Une dalle tactile externe ressemble beaucoup, esthétiquement, aux anciens filtres que l'on appliquait sur les écrans cathodiques pour diminuer la fatigue des yeux.

Mais le défaut le plus important est le risque d' "effet de paralax" important sur certains écrans. En effet, une dalle externe n'est efficace que si l'écran utilisé est relativement plat, et si la "coque plastique" entourant l'écran est relativement peu épaisse, ceci afin que la dalle tactile soit le moins éloigné possible de la surface de l'écran. Si la dalle tactile, de part la conception de l'écran, est éloignée de l'écran (un ou plusieurs centimètres par exemple), il y aura un effet de paralax non négligeable, c'est-à-dire qu'il y risque d'y avoir des erreurs d'appréciation sur l'endroit cliqué. Ce problème est toutefois très réduit sur les écrans récents.

ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant