Caisse tactile Posiflex KS-6812 : Encombrement et prix réduits !

Caisse tactile

Note : 2.6/5 (136 notes)

Posiflex frappe encore très fort avec son terminal point de vente KS-6812. Ce modèle, commercialisé depuis à peine un an, s'impose déjà dans le secteur très concurrentiel des caisses tactiles pour commerces et restaurants.

Posiflex tactile KS-6812

Son succès est dû à quelques atouts maîtres que Posiflex a su affiner au fil des ans :



- Un design sobre et solide
- Un prix extrêmement bas !
- Une taille et un encombrement toujours plus réduits
- Des modèles qui s'appuient sur des solutions standards (Windows)
- Une grande fiabilité
- Pas de bruit puisque sans ventilateur
- L'appui d'un grand distributeur français qui lui permet de bénéficier de 3 ans de garantie !

Je ne vais pas revenir en détail sur ses caractéristiques techniques, elles sont en droite ligne du modèle 15", mais avec un encombrement donc très réduit, un écran tactile lumineux de taille 12" (mais avec une belle résolution d'écran, identique à celle du 15"), et un des tous derniers microprocesseurs d'Intel de génération Atom.

Posiflex

Malgré sa taille vraiment réduite (c'est bien plus impressionnant en vrai que sur les photos), plusieurs éléments peuvent lui être adjoints en option : un afficheur client intégré, un lecteur de clé Dallas (très utile dans le secteur des restaurants), et un lecteur de carte magnétique (par exemple pour identifier les vendeurs et les clients d'un magasin, pour des cartes de fidélité, etc.).

Comme il est équipé d'un Windows rapide et peu gourmand (Windows POS-Ready 2009 ou XP PRO, au choix du client), d'une mémoire vive généreuse pour ce type d'appareil (1 à 2 Go), les logiciels de caisse sont très à l'aise et tournent rapidement.

Son absence de ventilateur sera aussi très appréciée dans les restaurants (pas de bruit) et les boulangeries (moins sensibles à l'atmosphère chargée de farine).

Bref, rien à dire sur ce modèle bien adapté à la demande actuelle ! :-)

ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant