Scanner code-barre KoamTac KDC 400 fixé sur mobile IOS ou Android (2e partie : autonomie, Bluetooth, type de code-barre, protection)

Lecteur code-barre

Note : 3.9/5 (20 notes)

Dans notre premier article consacré au scanner Koamtac KDC400, scanner qui se fixe directement sous un mobile (iPod, iPhone, iPad mini, Samsung Note, Samsung S2/S3, LG Optimus...), nous nous étions étendus sur son ergonomie et sa prise en main. Aujourd'hui, nous allons parler de la manière dont il est relié au mobile, de sa résistance aux chutes, et de son autonomie.

Le KDC 400 est relié au mobile via une connexion Bluetooth. C'est une solution fiable (le Bluetooth est plus constant et moins influençable que le WiFi) et efficace. L'avantage, par rapport à une connexion USB, est que cela prend bien sûr moins de place (il n'y a pas les deux connecteurs + le câble), mais c'est également moins fragile.


Scanner Koamtac KDC400

L'inconvénient est que le Bluetooth consomme de la batterie. Mais là-dessus, la batterie du KDC 400 est suffisante, puisqu'elle tient facilement plusieurs jours sans recharge (j'ai pu le mesurer de mon côté, en scannant pourtant beaucoup chaque jour).

Cerise sur le gâteau, la batterie du KDC 400 peut même servir de relais à un mobile Samsung en l'alimentant !

Scanner Koamtac KDC400 avec le mobile

Lorsque vous rechargez le KDC, comptez cinq heures pour une bonne recharge. Avec une recharge complète, le KDC 400 peut lire environ 15 à 20 000 codes-barres (test effectué avec un scan toutes les 5 secondes).

Sans lecture code-barre (sans être utilisé donc), mais avec une connexion permanente en Bluetooth, le KDC 400 peut tenir environ 200 heures avant de devoir être rechargé.

Scanner Koamtac KDC400 : les boutons sur le côté

La batterie est par contre à changer assez régulièrement. Elle est conçue pour être rechargée environ 300 fois. Ensuite, il faut la remplacer. En moyenne, vous aurez donc à la remplacer tous les deux à quatre ans, je pense. Mais elle est simple à remplacer, car les pièces du KDC se désassemblent simplement.

Koamtac KDC400 vu de dos

L'autonomie importante du couple mobile/KDC, et son efficacité en terme de rapidité de lecture code-barre, font que cet appareil peut être utilisé dans de nombreux domaines :

- Saisie code-barre en caisse bien sûr
- Saisie code-barre à n'importe quel endroit du magasin (caisse mobile)
- Inventaires facilités dans les rayons
- Contrôle des prix chez la concurrence
- Possibilité de fluidifier les files d'attente dans les lieux touristiques
- Réception des marchandises
- Transferts de stock entre magasins
- Contrôle d'accès
- Livraison de colis, etc.



Dans la gamme KDC 400, plusieurs modèles sont proposés : le 410 intègre un scanner laser rapide et efficace, il peut scanner 100 fois par seconde ! Bien sûr, ces données sont théoriques, mais le scan est effectivement rapide. Il faut dire que la technologie laser est éprouvée.

Par contre, ce type de technologie ne peut décoder que des codes-barres simples, 1D (EAN8, EAN13, Code 39, Code 128...), par exemple les grands codes-barres horizontaux que l'on trouve partout au dos des produits. Ce sont les codes-barres que l'on utilise effectivement en commerce, donc le modèle 410 semble adapté aux commerçants.

Les types de code-barre décodés par le KDC

C'est le cas, mais je vous conseillerai quand même de jeter un coup d'oeil sur le modèle 420, qui lui, est équipé d'un imageur CMOS (752 X 480), pas aussi rapide que le modèle précédent pour les codes-barres 1D, mais suffisamment, et il a par contre l'avantage de pouvoir décoder en plus des codes-barres 2D (QR Code, MicroPDF, PDF417, DataMatrix...), plus complexes, pouvant contenir bien plus d'informations, et permettant d'utiliser les codes-barres de manière plus ludique et marketing.

Il peut aussi identifier les caractères OCR A/B et même capturer des images (enregistrées alors automatiquement au format JPEG) !

Scanner Koamtac KDC400 avec mobile Samsung Android

Car le KDC 420 peut lire sans problèmes les codes-barres 1D/2D imprimés, mais il est aussi capable de lire les mêmes codes-barres, mais affichés cette fois-ci sur un écran, ce qui est généralement plus délicat.

Un client peut ainsi vous présenter sur son mobile un email marketing contenant une promo sous forme de QR Code, ou bien un chèque-cadeau reçu par email, etc.

Scanner Koamtac KDC400 : avec Samsung Galaxy et Apple iPhone

La lecture est vraiment rapide, et sous de nombreux angles ! Je le teste depuis des mois, et je peux vous dire qu'il décode sans problèmes des codes-barres sur des produits arrondis (bouteilles...), même si le scanner n'est pas sous un angle parfait. Généralement, dès que vous l'approchez, le scanner bipe avant même que vous pensiez être arrivé à bonne distance.

Grâce à sa coque, le KDC 400 résiste a priori à des chutes de 1,5 mètre. Mais je n'ai pas vu de certification officielle, et j'avoue que je n'ai pas pris le risque de faire des tests de chute...

Fiche technique du Koamtac KDC400

Dans notre prochain article sur le scanner Koamtac KDC400, nous parlerons de son utilisation au quotidien et des différentes manières de le piloter à partir d'un logiciel de caisse.

ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant