Aures Technologies : une présence européenne

Caisse tactile

Note : 3.1/5 (44 notes)

Dans cette dernière partie de l'interview de Yannick Waelly, directrice de communication d'Aures Technologies, nous allons voir qu'Aures ne travaille pas exclusivement avec un éditeur de logiciel de caisse, mais préfère au contraire s'appuyer sur de nombreux éditeurs, chacun spécialiste de son domaine d'activité (commerce de détail, prêt-à-porter, restaurant, dépôt-vente, etc.) et complémentaire au coeur de métier d'Aures Technologies : les matériels de caisse, du terminal point de vente à l'imprimante-ticket, grâce notamment à sa marque POSligne et des constructeurs partenaires.
 

POSbook 5000 de POSligne

Conseillez-vous un logiciel de caisse particulier à vos revendeurs ?

Non, depuis le début, nous essayons de travailler avec tous les éditeurs, ces derniers étant très complémentaires les uns des autres. Lorsque nos clients nous demandent des conseils sur des logiciels de caisse, nos commerciaux les orientent vers les solutions qui leurs semblent les plus adaptées.


 

Pensez-vous que vous allez vous orienter plus tard vers l'édition de logiciels, afin de proposer une solution complète hardware-software à vos revendeurs ?

Je ne pense pas. En tout cas, ce n'est pas à l'ordre du jour. Nous travaillons étroitement avec les éditeurs de logiciels, ce sont des partenaires et nous ne voulons pas les transformer en concurrents. Grâce à ces partenariats, nos clients peuvent déjà travailler avec des solutions complètes hardware-software, mais ils savent qu'avec Aures Technologies, ils ne sont pas bloqués sur une seule solution logicielle, ils peuvent travailler avec les meilleurs éditeurs de chaque domaine d'activité.

 


 

 

Nous préférons nous concentrer sur nos coeurs de métiers et laisser l'édition de logiciels aux spécialistes du secteur.

Combien de salariés travaillent-ils chez Aures Technologie ?

Une cinquantaine, en France, Royaume-Uni, et Allemagne.

Au Royaume-Uni et en Allemagne, avez-vous acheté des grossistes existants ?

Non, dans chaque pays, nous partons de zéro. Par contre, nous recrutons du personnel hautement qualifié sur place. Par exemple, en Allemagne, nous avons recruté l'ancien directeur commercial de la société Metrologic.

 

Voyager BT

 

ARTICLES SUR DES THEMES SIMILAIRES

RETENIR OU PARTAGER


Article précédent             Commenter             Article suivant